Accueil

De Nomad.
Aller à : Navigation, rechercher


Sommaire

La charte

La charte Nomad est éllaborée en 2003 par les initiateurs du projet, elle n'a pas évolué depuis, il est très important de la reflechir de nouveau et donner la possibilité au nouveaux acteurs de la retravailler.

un lien sur la charte : La charte

historique

Nomad est un collectif international de militants à forte culture informatique fonctionnant de façon décentralisée et non-hiérarchique. Son objectif est de développer des usages politiques des echnologies et de favoriser un intérêt politique pour l’appropriation des nouvelles technologies11. Le collectif Nomad joue ainsi au sein du mouvement altermondialiste le rôle d’un incubateur d’idées, d’un centre d’initiatives et d’un pourvoyeur de briques techniques ouvertes à des appropriations et des re-configurations multiples. A l’expérience cependant, les usages des technologies de Nomad lors des Forums sociaux rencontrent aujourd’hui des difficultés techniques et organisationnelles consécutives à la complexité de la coordination entre acteurs dispersés et au gigantisme des forums. En Inde en 2004, les conditions techniques étaient si difficiles que l’expérimentation Nomad n’a pu se réaliser que partiellement pour quelques salles de conférences plénières. A Porto Alegre en 2005, l’usage de Nomad a été perturbé par la défaillance des émetteurs radio construits par une coopérative brésilienne.

On peut cependant mettre en avant quelques facteurs caractéristiques de ce processus d’innovation ascendante. En premier lieu, l’existence de technologies banalisées et accessibles permettant de développer les outils en assemblant anciennes et nouvelles technologies a joué un rôle décisif. L’évolution des micro-ordinateurs qui intègrent tous, aujourd’hui, des outils de numérisations de la voix, comme la diffusion des accès haut débit, rendent possible la consultation à distance de contenus audio. L’augmentation très importante des capacités des disques durs permet le stockage à moindre coût de ces contenus. Nomad apparaît au moment où de nombreux acteurs de l’Internet associatif veulent diffuser des contenus en streaming et où des entreprises réfléchissent à des applications similaires. Mais, de façon significative, ce sont des collectifs d’utilisateurs qui, dans un contexte d’usage particulier, ont entrepris d’assembler pour leur propre compte les différentes technologies existantes. En second lieu, les acteurs impliqués dans ces activités innovantes disposent d’un certain jeu d’action et d’une grande capacité à mettre en réseau des compétences hétérogènes. Les acteurs de Nomad se trouvent, d’une certaine manière, dans des positions hétérodoxes au sein de leur organisation. Ce sont des « marginaux sécants » : à la frontière de plusieurs mondes, appartenant à plusieurs structures, disposant d’une relative autonomie, ils n’ont pas hésité à contester les systèmes de traduction dominants pour prendre le risque d’imposer une solution auto-produite. Dernier élément, les contraintes financières qui ont conduit les responsables du Forum social mondial de Mumbai, où Nomad a été expérimenté, à privilégier les solutions faisant appel au bénévolat, à la coopération et aux choix techniques les plus simples. Les interviews avec les responsables du comité indien de préparation du Forum social mondial montrent que ceux-ci n’auraient pas pris le risque d’expérimenter une technologie non encore testée s’ils avaient eu les moyens de payer le matériel de traduction traditionnel.


Tests effectués en Equipe à Monastir

Les plans des émetteurs FM testés à Monastir entre le 12 et 18 Juiellet 2012: http://apo33.org/cia/lib/exe/detail.php?id=micromedia%3Aall_datasheet_schematics_are_available_online&cache=cache&media=micromedia:emetteur_fm_simple_v01.jpg

Emetteur.jpg

Les tests éffectués avec ce circuit nous ont conduit à :

- Les Fréquences d'émission sont très stables lorsque nous utilisons des alimentations à découpages (dans ce cas il faut éloigner le plus possible l'alimentation de l'émetteur à travers un cable électrique très long, au moins 2m, ce qui permet de réduire le parasitage et il faut utiliser une capacité céramique de 100nF du côté émetteur)

-Ce circuit génère des hormoniques très puissantes: il faut pas prendre une harmonique pour la fréquence parincipale

- Très difficile à calibrer le circuit sur des fréquences précises et en plus nous avons rien sur le circuit pour déterminier et fixer la fréquence d'émission: La prochaine fois on va tester à la place du condensateur variable une série de condensteurs fixes + un switch pour pouvoir sélectionner une fréquence parmis 10 par exemples. Dans ce cas il faut calibrer et fabriquer la bobine avec beaucoup de soin pour réduire l'erreur sur l'inductance.

- Je pense que ce circuit sipmle + un préampli à l'entrée peut assurer NOMAD même dans les conditins les plus hasardeuses, à condistion d'ajouter quelques améliorations minimes

- Je pense aussi qu'on doit tester aussi un émetteur avec deux étages en séparant l'amplification de l'oscillateur- Modulateur OU vraiment séparer les trois en ajoutant un mélangeur + filtre + blindage électromagnétique du crcuit oscillateur + une sortie antenne.

- il faur aussi prévoir deux entrées

  • micro directement
  • entrée ligne pour pouvoir brancher des sorties cartes son ou toute autre source audio

- On doit envisager aussi le reglage de la puissance d'émission pour gérer des salles voisines - Etudier sérieusement le risque d'accrochage des émetteurs branchés sur la même alimentation (un problème rencontré dans les tests de Monastir, car nous utilisons une seule alimentation pour tous les émetteurs de la même salle)

- Les radios utilisés étaient un bon choix, Mais nous avons deux points négatifs : -1 Radio à 7 dinars si on compte les écouteurs et les piles -2 il faut préregler les radios sur une fréquence inconue, car les émetteurs n'affiche aucune fréquence, il faut dont chercher manuellement les fréquences pour chaque radio.

Champs d'étude et recherche

nous avons identifié dans Nomad trois branches relativement indépendantes et complémentaires pour assurer la traduction dans une salle: La transmissions vers la salle, le relai entre cabines, les cabines



La transmission vers la salle

Il s'agit d'expérimenter et de tester différentes solutions pour faire parvenir la voix des interprètes vers les gens dans la salle. Nous avons identifié quelques solutions alternatives au système infrarouge :

Emession /reception FM

La voix des interprètes est capté directement sur un poste radio équipé des écouteurs dans la salle par les personnes qui ont besoin d'interprétation. Pour diffuser le son on utilise un émetteur FM de faible puissance pour chaque langues. Les personnes dans la salle doivent sélectionner la langue qu'ils veulent en scannant les fréquence. En effet, chaque langue est diffuser sur une fréquence différente.

C'est une solution bien adaptée pour les petites et les grandes salles. On peut mettre jusqu'à six langues, si on fait le déploiement avec beaucoup de soin. Par contre dans des conditions d'un Forum Social avec plusieurs salles et avec du matériel de moyenne qualité il faut viser au maximum trois langues diffusées par FM. Dans ce cas il faut choisir les langues les plus parlées dans la salle et les langues supplémentaires les diffuser par Boucles ou par un système cablé comme les spyder.

Les tests effectués à l'occasion de Monastir nous ont montré que l'utilisation des radio FM avec scan automatique peuvent poser bcp de problèmes, car on perd très vite le verrouillage de la fréquence. Ce type de radio a l'avantage d'être pas cher : 1 dinar + les écouteurs. Les tests effectués avec des postes radio avec recherche des fréquences manuellement ont donné de très bons résultats, parcontre ces radios côutent 5 dinars l'unité à quoi il faut ajouter et acheter des écouteurs à parts. Ces radios fonctionnent avec deux pilent et si on switche off les radios à la fin de chaque utilisation, on peut sans aucun risque les utiliser sur quatre jours sans à avoir changer les piles.

Boucle Magnétique

C'est une technique simple et qui ne nécessite pas un équipement complexe. En effet il suffit, d'installer dans la salle une grande spire carrée de fil de cuivre de 3 à 5m de côté, ensuite brancher les deux bornes sur la sortie d'un ampli de 40 à 100W. Le courant dans la spire crée un champ magnétique à l'intérieur de la spire, pour capter ce champ il suffit de placer une bobine de quelques tours (20 tours), le champ magnétique induit dans la bobine un courant suffisant pour faire fonctionner un écouteur. Avec ce dispositif simple on peut parvenir à transmettre le son aux participants .

Les récepteurs sont constitués par une simple bobine de collecte de champ magnétique en série avec un écouteur et un potentiomètre pour régler le volume d'écoute.

Principe théorique : La sortie de l'ampli fournit une tension modulée en fonction du son, cette tension génère un courant électrique qui génère un champ magnétique proportionnel au son. Les bobines réceptrices induisent un courant dans l'écouteur proportionnel au champ ce qui permet de reproduire le son dans les écouteurs.


Calcul d'inductance de la boucle : http://www.technick.net/public/code/cp_dpage.php?aiocp_dp=util_inductance_calculator


Expérimentation Boucle :

Nous avons fabriquer notre premier Ampli expériemental 40W on pense fournir avec ça jusqu'à 80W dans la boucle :

le plan : http://www.redcircuits.com/Page123.htm

Wifi

Le relai entre cabines

Dans certaine situation la langue de l'intervenant de la salle n'est pas parlée par tous les interprètes dans les cabines. Dans ce cas quelques interprètes vont traduire vers leurs langue non plus à partir de la salle mais à partir d'une autre langue disponible dans une cabine. Cette opération est appelée le RELAI.

Exemple:

l'intervenant parle Arabe dans la salle on veut diffuer trois langues : Français, Anglais et Espagnol.

on a trois interprètes dont les compétences sont :

Arabe-Français Français-Anglais Français-Espagnol

Pour avoir l'anglais l'interprète qui ne comprend pas l'arabe doit d'abord attendre la traduction de l'arabe vers le français pour faire ensuite la traduction vers l'anglais.


Pour réaliser le relai on doit permettre à chaque interpète dans une cabine de selctionner par lui même soit d'ecouter l'intervenant la salle directment ou slectionner une langue depuis une autre cabine. Ce système était réalisé en Inde en 2004 graçe à un logiciel libre : targ. On palce dans chaque cabine un ordinateur avec targ démarré, l'interprète à travers une interface graphique simple peut choisir la canal d'écoute (salle ou une langue) et configurer sa langues de sortie( la langue vers laquelle il traduit). les pc de chaque cabine sont connectés sur un réseau local.

Pour le FSM2013 Nomad recommande l'utilisation des cartes RaspBerryP1 avec écran lcd alpha-numérique et un clavier simple pour faire exécuter targ et parmettre d'offrir une interface simple pour les interprète pour configurer rapidement et correctement la langue ou CANAL d'entrée et de sortie de sa cabine.

pour plus de détail : lien ?

Les cabines

Pour assurer un minimu de confort pour les interprètes pendant la traduction simultannée, il faut les isoler phoniquement de la salle à travers des cabines bien isolées. Chaque langue doit disposer de sa propre cabine. Chaque cabine doit être suffisament spacieuse pour installer deux interprètes. Les cabines doivent disposer d'une ouverture transparrente (verre ou plexiglass pour permettre aux interpètes de voir la totalité de la salle et un accès par derrière avec une porte qui doit bien se fermer.

Le plan des cabines ? La matières ?

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils